Arts et Littérature

 
LA COLERE...

 
 

Intervenant

Jean HARTWEG

 Dates


Mardi de 18h30 à 20h
(voir ci-dessous)

 

Lieu


Château Ouvrier - Centre Florimont - 9, place Marcel Paul - 75014 Paris

Inscriptions

atelierapc@orange.fr
Arts et littérature : cycle sur la colère
Présentation
 

Colère noire, colère blanche, colère bleue, rouge de la colère, teint jaune du bilieux : la colère nous en fait voir de toutes les couleurs. C’est sans doute la plus violente et la plus destructrice de nos émotions. Aussi les philosophies de la maîtrise de soi la condamnent-elles comme une brève folie.
Et pourtant Dieu lui-même éprouve une sainte colère, pour laquelle on a trouvé un nom plus majestueux : le courroux, « the heavy wrath of God », disent les Anglais. A son imitation, le Christ éprouve une sainte colère quand il chasse les marchands du Temple. Et le jugement dernier sera jour de colère, dies irae.
La religion n’a pas le monopole de la colère. Le premier mot de la première épopée occidentale est Colère : La Muse chante la colère - celle du bouillant Achille, bien entendu. Et cette colère du chef des Myrmidons nous en dit long : elle procède en effet d’une frustration, car Agamemnon a enlevé au plus brave de tous les Grecs sa concubine, Briséis.
Et cette colère originelle est liée au sentiment de l’injustice. Dans son principe, la colère a partie liée avec l’indignation. Cela nous ramène à notre époque : en 2011, le mouvement des indignados, inspiré par le petit livre de Stéphane Hessel Indignez-vous ! gagne la France.
Mais il ne met pas fin aux inégalités et au pouvoir d’une oligarchie. La révolte se mue en ressentiment et alimente, huit ans plus tard, les manifestations triviales, au sens propre du terme, des gilets jaunes : la colère est au carrefour de toutes les frustrations, et se cherche un ennemi à dévorer.
Comme la langue d’Esope, la colère est donc la meilleure et la pire des choses : exigence de justice et recherche d’un bouc émissaire, dynamisme venu du plus profond de nous-mêmes mais aussi égarement qui nous fait manquer notre but : elle fait bredouiller et rend éloquent.
Tâchons donc de tenir sur elle un discours construit…


 
        
           
Mardi 8 octobre
Les couleurs de la colère

Mardi 12 novembre
Colère des dieux, colère de Dieu

Mardi 10 décembre
Aux sources de la colère : grief, rancune, haine héréditaire


Mardi 14 janvier 2019
Colère et sentiment d’injustice : l’indignation

Mardi 18 février
Colère rentrée : le ressentiment

Mardi 17 mars
Manifestations de la colère : de la désaffection à la violence

Mardi 5 mai
La colère impuissante : révolte, jacqueries

Mardi 2 juin
Les fruits de la colère


 


  

 

 



Créer un site
Créer un site